Agronomie

La Lutte Antiparasitaire Intégrée (LAI) aide à maximiser le rendement

La lutte antiparasitaire intégrée est l’une des stratégies les plus importantes qui aideront les producteurs canadiens à nourrir une population mondiale croissante. Les producteurs doivent maximiser le rendement sur chaque acre. Toutefois, ils doivent le faire de façon efficiente et durable. La LAI aide les producteurs à tenir cette promesse.

En tant que processus de décision, la LAI utilise toutes les techniques nécessaires pour supprimer les parasites de manière efficiente, économique et écologique.

Une partie de la LAI consiste à lutter contre les ravageurs de manière ciblée. Les producteurs qui appliquent les procédures de LAI identifient les parasites, surveillent attentivement leurs niveaux et choisissent les produits les plus ciblés pour les gérer.
Le Comité Canadien d’Experts en Lutte Antiparasitaire Intégrée définit la LAI comme suit : « En tant que processus de décision, la LAI utilise toutes les techniques nécessaires pour supprimer les parasites de manière efficiente, économique et écologique. »

Une bonne LAI utilise les outils suivants

Identification des parasites : Qu’il s’agisse de mauvaises herbes, d’insectes ou de maladies des cultures, les producteurs-utilisateurs de la LAI identifient soigneusement les parasites avant d’appliquer des produits. Ils veulent choisir le meilleur produit pour la situation à laquelle ils sont confrontés.
Surveillance des populations de parasites : Il importe d’utiliser les produits phytosanitaires au meilleur moment possible. Cela permet d’obtenir un effet maximal sans nuire à la culture ou aux insectes bénéfiques.
Utilisation d’outils prédictifs : Il peut être difficile de choisir le moment propice d’une application de fongicide ou d’insecticide. Souvent, l’utilisation d’outils environnementaux prédictifs aide à planifier l’application d’un traitement phytoprotecteur.

Exemple de LAI : Réduction de l’impact sur les insectes bénéfiques

La protection des insectes bénéfiques est la clé d’une bonne LAI. La nature utilise certains insectes parasitoïdes et prédateurs pour lutter contre les insectes ravageurs des cultures. D’autres insectes, comme les abeilles, pollinisent les cultures. Elles jouent un rôle essentiel à la vie sur cette planète.
Lors de l’utilisation de pesticides, pour minimiser les effets négatifs potentiels sur les insectes bénéfiques , les agriculteurs doivent toujours lire et respecter les directives figurant sur l’étiquette et prendre des précautions. Il s’agit notamment de réduire la dérive de la pulvérisation en évitant de traiter lorsqu’il vente et pendant une journée où les abeilles butinent. Maintenez une bonne communication avec vos voisins concernant les pulvérisations. Choisissez des produits moins toxiques pour les abeilles.

Exemple de LAI : Gestion de la résistance

L’utilisation répétée des mêmes produits peut entraîner une résistance. Souvent, les fervents de la LAI utilisent des produits offrant de nouveaux modes d’action ou ceux à plusieurs modes d’action sur le même ravageur.
Les bonnes pratiques reliées à la LAI seront essentielles pour les producteurs qui s’efforcent de nourrir une population mondiale croissante.