Blog

Suivez le programme : Gérez la résistance au moyen de l’approche par programme

Auteur :  Dave Harwood close up of soybeans

Je suis certain que je ne suis pas le seul à avoir remarqué que le désherbage du soya est devenu plus compliqué au fil des ans.

D’une part, des problèmes comme la résistance aux herbicides présentent un défi plus important. Il n’est pas rare de trouver des populations de mauvaises herbes résistantes à plus d’un mode d’action. Par exemple, ce n’est pas rare aussi de voir un champ où une espèce de mauvaises herbes résiste au glyphosate et une autre résiste à l’imazéthapyr. Cela rend certainement la sélection des herbicides un peu plus délicate.

Par contre, nous disposons de beaucoup plus d’informations que les générations précédentes sur la biologie des mauvaises herbes. Nous connaissons mieux la façon dont elles interagissent avec les cultures. De même, nous avons certaines stratégies de gestion qui peuvent avoir des conséquences directes sur le rendement.

Par exemple, prenez le concept du désherbage précoce dans le soya tolérant aux herbicides. Il n’y a pas si longtemps, on considérait comme une bonne pratique d’attendre que la plupart des mauvaises herbes aient levé avant de traiter. Maintenant, les agriculteurs ne laisseraient jamais les mauvaises herbes atteindre cette taille.

Ce changement de mentalité découle d’innombrables études montrant qu’il existe une période critique sans mauvaises herbes. Elles soulignent aussi que la présence de mauvaises herbes, même petites, pendant cette période peut entraîner une perte de rendement. Ici, nous parlons d’une sérieuse perte de rendement. Les données à long terme recueillies par Peter Sikkema1 de l’Université de Guelph le montrent clairement. L’interférence des mauvaises herbes dans le soya peut entraîner des pertes de rendement allant jusqu’à 36 %.

C’est également la raison pour laquelle de nombreux producteurs de soya ont modifié leur stratégie de désherbage. Pour eux, l’approche à une seule application uniquement après le semis est révolue. Maintenant, ils pratiquent l’approche à deux passages, un avant le semis et l’autre après. Ils en retirent un retour sur leur capital investi.

Au cours des dix dernières années ou plus, nous avons beaucoup appris sur le processus d’apparition de la résistance aux herbicides chez les populations de mauvaises herbes. Maintenant, nous savons que de bien gérer un programme d’application d’herbicides autant en prélevée et en postlevée a du succès. Il peut aider à contrôler les mauvaises herbes résistantes et retarder l’apparition d’une nouvelle résistance.

Dans ce scénario, je pense que le système de désherbage Enlist™ a quelque chose de vraiment précieux à offrir. Les soyas Enlist E3™ possèdent une tolérance aux herbicides à multiples modes d’action incluant le 2,4-D, le glyphosate et le glufosinate. L’approche par programme consiste à utiliser de multiples pratiques afin de protéger la technologie pour les années à venir. Elle contribue à la production de soya à haut rendement et de grande qualité.

Le système Enlist tolère à 100 % les applications en postlevée des herbicides Enlist du groupe 4 et Liberty du groupe 10. C’est le point qui me réjouit le plus et il représente toute une opportunité pour les producteurs de soya au Canada. Les herbicides Enlist ne font l’objet d’aucune restriction reliée à la température. Contrairement à d’autres systèmes de tolérance aux herbicides, le soya E3 permet aux producteurs de tirer pleinement parti de cette technologie. En fait, avec le mélange en cuve Enlist™ 1 et Liberty® 200 SN, il vaut mieux traiter par temps chaud et ensoleillé. Ainsi, vous obtiendrez une meilleure performance du produit, sans souci.

Donc, c’est quoi l’approche par programme ?

  1. En présemis - Appliquez un herbicide résiduel de prélevée à différents modes d’action. Il peut s’agir de l’herbicide Diligent™, un mélange des groupes 2 et 14 qui suppriment les mauvaises herbes résistantes au glyphosate comme l’amarante tuberculée.
  2. Sur la culture - Appliquez Enlist Duo™ ou Enlist 1 + Liberty 200 SN en postlevée pour une excellente maîtrise des mauvaises herbes dont la levée est tardive ce qui permet de protéger le rendement et avoir une récolte propre. Le Liberty appartient au groupe 10. Il ajoute plus de diversité pour déséquilibrer les mauvaises herbes.

Quelle est la différence entre les herbicides Enlist ? Selon moi, cela se résume à la préférence du producteur et jusqu’où il veut personnaliser son programme. Enlist Duo facilite les choses. Il fournit un prémélange avec du glyphosate. Cela le rend très facile à utiliser. Quant à Enlist 1, c’est la nouvelle version autonome du 2,4-D choline. Il permet de l’associer à votre glyphosate et de personnaliser les doses et les ratios. Et si vous attaquez des populations importantes de mauvaises herbes résistantes comme l’amarante tuberculée, Enlist 1 vous permettra d’associer sa chimie à celle de Liberty 200 SN. Ce faisant, vous bénéficierez de deux modes d’action efficaces.

Cependant, la grande particularité des deux herbicides Enlist, c’est qu’ils sont dotés de la technologie Colex-D™. Celle-ci leur confère une volatilité quasi nulle et une faible dérive. Il ne s’agit pas d’un détail. En effet, nous parlons d’une réduction significative de 90 % de la dérive par rapport au 2,4-D traditionnel. Côté volatilité, c’est 96 % de moins que celle du 2,4-D ester. Il s’agit d’une technologie qui change la donne pour les producteurs, car ces herbicides sont prévisibles. Ils sont entièrement activés pour la fenêtre de postlevée. Le soya E3 présente une excellente occasion d’utiliser un herbicide du groupe 4. Cela permettra de gérer la résistance et de prendre de l’avance sur certaines mauvaises herbes vivaces les plus coriaces.

C’est essentiel quand on sait que le soya partage avec les fruits et les légumes une grande partie des surfaces où on le cultive. C’est extrêmement important de savoir que l’herbicide reste là où vous l’appliquez, sans nuire aux autres cultures. Vous pouvez en apprendre davantage au sujet des meilleures pratiques d’application dans notre Guide d’utilisation des produits. Le guide vous permettra de toujours bien gérer le produit et de respecter toutes les directives d’emploi.

De nos jours, en production de soya, la gestion de la résistance et la suppression des mauvaises herbes résistantes constituent un véritable défi. Je pense vraiment que le système de désherbage Enlist et l’approche par programme offrent une stratégie efficace de gestion de la résistance. Ensemble, ils aident les agriculteurs à garder les champs propres tout en protégeant le potentiel de rendement.

Le système de désherbage Enlist aide les agriculteurs canadiens à relever les défis de l’agriculture d’aujourd’hui. Écoutez de vrais producteurs de soya décrire leur expérience avec le système Enlist. Rendez-vous à l’adresse suivante enlistcanada.ca/fr.

Enlist logo