Agronomie •  2021-04-12

Dépistage des mauvaises herbes : Protégez votre culture

Woman and man walking through field

Le dépistage des mauvaises herbes peut être fastidieux. Cependant, c’est essentiel pour obtenir des rendements élevés et gérer la résistance des mauvaises herbes à long terme. De l’identification des mauvaises herbes au dépistage après l’application d’un herbicide, nous décrivons ici les meilleures pratiques pour vous aider à cultiver en toute confiance cette année.

Comment dépister les mauvaises herbes ?

Bien que les mauvaises herbes soient présentes dans tous les champs, il est important de se souvenir qu’il existe des variations entre les espèces et dans la densité de chaque population.1

Tôt au printemps, idéalement avant le semis, parcourez le champ en zigzag à la recherche de mauvaises herbes. Ensuite, parcourez le périmètre du champ pour voir si de mauvaises herbes empiètent sur les premiers rangs. Le dépistage avant le semis vous donne la flexibilité de choisir un herbicide de présemis pour votre champ. Plus vous faites le dépistage tard, moins vous avez d’options de traitement. Gardez toujours en tête le dicton : dépistez tôt et dépistez souvent.

Tout en marchant, marquez les zones envahies par les mauvaises herbes sur une carte, que ce soit sur papier ou au moyen d’une application sur votre téléphone. Cela vous permettra de créer un dossier auquel vous référer plus tard dans la saison ou dans les années à venir. Si possible, identifiez les mauvaises herbes dans chaque zone. Notez le type et la taille, même si vous ne pouvez pas identifier la mauvaise herbe. Prenez-en une photo ou prélevez un échantillon et comparez-le aux ressources ci-dessous. Vous pouvez aussi l’envoyer à votre conseiller agricole ou à votre détaillant pour identification.

Prenez également le temps de penser à la récolte de l’année dernière. À partir de la moissonneuse-batteuse ou en transportant les trémies avez-vous vu des parcelles de mauvaises herbes dans le champ ? Le champ a-t-il été brûlé l’automne dernier ? Vous n’avez pas le temps ou le goût de dépister ? Il existe des consultants indépendants et des détaillants qui ont des programmes de dépistage. Vous pouvez utiliser leurs services pour vous libérer de cette tâche. Contactez votre responsable de territoire Corteva pour obtenir plus d’informations.

Identification des mauvaises herbes

Les mauvaises herbes comportent deux grandes catégories : les feuilles larges et les graminées.

Celles à feuilles larges, on s’en doute possèdent des feuilles larges et des nervures qui se ramifient dans différentes directions. En comparaison, les graminées ont des feuilles étroites. Elles lèvent comme une seule feuille. Leur tige est ronde ou aplatie. Une fois cela déterminé, vous pouvez passer à l’identification de l’espèce de mauvaises herbes en particulier.

Il existe plusieurs excellentes ressources pour identifier les mauvaises herbes et leurs stades de croissance. Nous recommandons celles qui suivent :

Choisir un herbicide

L’étape suivante consiste à choisir un herbicide qui convient à votre champ. Le choix d’un herbicide se fait en fonction du spectre des mauvaises herbes identifiées dans le champ et en tenant compte de la tolérance de la culture à l’herbicide. Compte tenu de la diversité dans la tolérance aux herbicides du portefeuille des semences offertes aujourd’hui, il est essentiel de savoir quels d’hybrides de maïs et quelles variétés de soya sont semés dans chaque champ, en plus des mauvaises herbes que vous devez contrôler.

Corteva Agriscience s’engage envers l’agriculture canadienne. Corteva Agriscience est là pour vous aider à choisir la bonne approche afin de supprimer les mauvaises herbes et de maximiser votre profitabilité. Pour en apprendre davantage au sujet de notre portefeuille de produits de protection des cultures de maïs et de soya dans l’Est, veuillez consulter notre guide Guide pratique.

Application

Lorsque vous appliquez votre herbicide, assurez-vous de lire et de respecter les directives apparaissant sur l’étiquette. Utilisez la dose recommandée sur l’étiquette pour chaque herbicide. Cela vous permettra d’obtenir une suppression maximale des mauvaises herbes et de prévenir les dommages à la culture. Prévenez et éliminez les échappées de mauvaises herbes sur les bordures des champs et dans les premiers rangs. Ces endroits sont propices à la prolifération des mauvaises herbes, y compris celles résistantes aux herbicides. Pour les éliminer, utilisez un pulvérisateur à dos, le désherbage manuel ou fauchez-les.2

Suivi après l’application

Une fois écoulé le délai de sécurité (DS) indiqué sur l’étiquette et au moment où les mauvaises herbes levées commencent à flétrir et à périr, faites à nouveau un dépistage dans le champ. Il permettra de confirmer que vous avez réussi à gérer les mauvaises herbes dans le champ. Toute mauvaise herbe encore vivante devrait être notée, enlevée. Des échantillons doivent être prélevés pour analyse, car ces mauvaises herbes peuvent être résistantes à l’herbicide choisi. Les échantillons peuvent être soumis à Harvest Genomics Inc, une nouvelle entreprise spécialisée en biotechnologie agricole basée à Guelph3 ou à l’Université de Guelph4.

Pour plus d’informations, contactez-nous à l’adresse solutions@corteva.com ou contactez votre responsable de territoire local.

1http://www.omafra.gov.on.ca/IPM/english/weeds-herbicides/scouting-for-weeds.html
2https://manageresistancenow.ca/weeds/wfs-how-to-manage-herbicide-resistance-in-your-fields/ 
3https://ontariograinfarmer.ca/2020/06/01/cropside-resistance-test/ 
4https://www.plant.uoguelph.ca/resistant-weeds